Croissance nulle : nouveau signe de deux années d’errements et d’incohérences qui n’ont fait malheureusement qu’enliser la France dans la crise – 15 mai 2014

Le groupe Union des Démocrates et Indépendants de l’Assemblée nationale, par la voix de Philippe Vigier, son Président, estime que la croissance nulle enregistrée au premier trimestre 2014 est un nouveau signe de deux années d’errements et d’incohérences qui n’ont fait malheureusement qu’enliser la France dans la crise.

« La crise ne peut pas tout expliquer puisque l’Allemagne enregistre une croissance de 0,8% sur la même période. En réalité, l’absence de cap qui a caractérisé la première partie du quinquennat de François Hollande a durablement entamé la confiance des créateurs de richesses, des investisseurs et des ménages. Nous le payons encore aujourd’hui. » déclare Philippe Vigier.

Ce résultat vient également sanctionner le décalage entre les paroles et les actes d’un Président de le République qui depuis plus de quatre mois maintenant, annonce qu’il va tourner le dos à la politique qu’il a menée jusqu’ici, mais n’est toujours pas passé aux travaux pratiques.

Le retournement économique annoncé et l’inversement de la courbe du chômage sont encore loin tant la confiance, préalable indispensable à la croissance, est fragilisée. Face aux destructions d’emplois et aux drames humains qu’elles engendrent, le groupe Union des Démocrates et Indépendants souligne à quel point l’urgence est absolue : les mesures en faveur de la compétitivité et du pouvoir d’achat, annoncées en janvier par François Hollande, ne peuvent plus attendre. Que de temps perdu.

C’est pour toutes ces raisons que l’UDI – maintenant depuis des mois- ne cesse de réclamer unebaisse immédiate et massive des charges qui pèsent sur les entreprises et sur le pouvoir d’achat des salariés.