Chiffres du chômage : le Président de la république et le Gouvernement ont le devoir d’apporter des réponses courageuses, rapides et puissantes pour restaurer la confiance, renouer avec la croissance, et faire enfin baisser le chômage – 25 juillet 2014

Communiqué de Philippe Vigier

Pour Philippe Vigier, Président du groupe Union des Démocrates et Indépendants, la nouvelle hausse du chômage au mois de juin vient sanctionner l’inaction du Président de la République et du gouvernement face à la crise.

« Mois après mois, la France continue de payer le prix fort de l’inaction et du manque de courage. Une année supplémentaire a ainsi été perdue dans la bataille pour l’emploi depuis l’annonce, le 31 décembre 2013, du pacte de responsabilité et de solidarité, puisqu’il  ne s’appliquera pas avant le 1er janvier 2015.

En outre, il est pour nous évident que les baisses de charges prévues par le pacte de responsabilité et de solidarité seront insuffisantes pour véritablement améliorer la compétitivité de nos entreprises et enrayer ainsi la hausse massive du chômage.

Nous nous inquiétons plus encore du déni de réalité d’un Président de la République qui s’entête à parler de reprise alors que tous les indicateurs sont au rouge et d’un Premier ministre, qui, en déclarant, dès ce matin, « Il n’y a pas de raison qu’ils  (les chiffres  du chômage) soient bons », se contente de commenter une situation dramatique dont la majorité est en grande partie responsable.

Alors que la série de « mesurettes » annoncées dans la perspective de la conférence sociale de la rentrée, notamment en matière d’apprentissage, ne constituera pas non plus le sursaut économique et social indispensable pour le redressement du pays, et que les drames du chômage continuent de frapper jour après jour, le Président de la république et le Gouvernement ont le devoir d’apporter des  réponses courageuses, rapides et puissantes pour restaurer la confiance, renouer avec la croissance, et faire enfin baisser le chômage » déclare Philippe Vigier.