Chiffres du chômage : qu’attend le Gouvernement pour passer des déclarations aux actes – 27 août 2014

Communiqué de Philippe Vigier

Alors que les chiffres du chômage annoncent une nouvelle hausse de 0,8 % pour le mois de juillet, Philippe Vigier, Président du groupe UDI à l’Assemblée nationale se demande ce qu’attend le Gouvernement pour passer des déclarations aux actes.

« Cette nouvelle hausse signe une fois de plus l’échec de l’inversion de la courbe du chômage promise par François Hollande, elle vient aussi sanctionner le manque de courage du Gouvernement à prendre des mesures efficaces, immédiates et massives pour relancer l’emploi. Nous en sommes aujourd’hui à 26 mois de perdus.

La lutte contre le chômage doit passer par un plan en deux temps avec, d’une part, une baisse massive et immédiate des charges sociales puisque nous savons que le pacte de responsabilité et de solidarité, ne s’appliquera pas avant le 1er janvier 2015 et, dès lors, ne sera source d’aucune création d’emplois immédiate, d’autre part, un plan à moyen et long terme de relance de l’outil industriel français.

Si nous ne pouvons que souscrire à une majorité des évolutions proposées ce jour par le Premier ministre à l’occasion de l’ université d’été  du Medef pour faire sauter bon nombre de verrous et ainsi redonner confiance aux entreprises, nous rappelons que ces annonces ne sont pas nouvelles : pour beaucoup d’entre elles, elles ont été énoncées au début de l’été notamment au moment de la dernière conférence sociale. Si ces déclarations constituent certes des signes encourageants, nous craignons qu’une nouvelle fois le Premier ministre ne passe pas de la parole aux actes.

Face au drame du chômage qui s’aggrave mois après mois,  dès le 8 septembre prochain, date de l’ouverture de la session extraordinaire à l’Assemblée nationale, nous devons examiner enfin des propositions concrètes et immédiates de baisses des charges pour les entreprises, de relance du bâtiment et d’un vrai plan de relance pour l’emploi passant notamment par le lancement d’un grand plan d’apprentissage et un soutien au secteur des services à la personne » déclare Philippe Vigier.