Déclaration du Gouvernement sur l’intervention des forces armées en Irak et débat sur cette déclaration – 24 septembre 2014

Intervention de Philippe Vigier

Monsieur le Président, Monsieur le Premier Ministre, Mes chers collègues,

Depuis le mois de janvier 2014, un véritable drame se joue en Irak : 25.000 civils ont déjà été les victimes de la barbarie du groupe terroriste Daech, également connu sous le nom d’Etat Islamique. A ce jour, on dénombre pas moins de 8 500 morts.

Près de 2 millions de personnes ont été déplacées. Il y a seulement 72 heures, la ville de Kobane, située dans le territoire Kurde syrien, est tombée. Elle était assiégée par Daech depuis des semaines. Ce sont près de 130 000 kurdes de Syrie qui ont fui vers la Turquie.

Selon l’ONU, des centaines de milliers pourraient suivre.

Les pires scénarios sont désormais possibles. Ils doivent être envisagés.

Nous saluons, monsieur le Premier ministre, le ton, empreint de gravité, et l’esprit de responsabilité et d’unité qui a marqué votre discours.

Comme nous l’avons fait pour l’intervention au Mali mais également en Centrafrique, les députés du Groupe UDI ont apporté leur soutien au Président de la République et au Gouvernement dès les premières frappes françaises en Irak, vendredi dernier.

Nous renouvelons aujourd’hui notre soutien à cette opération, animés par un esprit de responsabilité et forts de la conviction qu’en cet instant, l’union nationale doit prévaloir sur toutes les autres considérations.

Téléchargez l’intégralité du discours ici.