Bilan 3 ans Hollande – 6 mai 2015

François Hollande : 3 années à 1000 chômeurs par jour

 Les trois premières années de François Hollande à l’Elysée ont été essentiellement marquées par l’explosion du chômage.

 Contrairement à sa promesse d’inverser la courbe du chômage en un an, son bilan sur le chômage, qui brise chaque jour des vies et des familles entières, est sans appel : 1000 chômeurs de plus par jour depuis 3 ans sans qu’aucune mesure puissante n’ait été décidée pour faire face à l’urgence humaine et sociale.

 D’autre part, alors que François Hollande avait souhaité placer son quinquennat sous le signe du redressement, les Français voient aujourd’hui que les efforts immenses et historiques qui leur ont été demandés n’ont produit aucun résultat : la croissance est nulle alors qu’elle redémarre dans la zone euro, les déficits publics stagnent, la dette explose et dépasse désormais les 2000 milliards d’euros.

 La croissance semble repartie en Europe mais ce sera, en l’absence de réformes structurelles, sans la France.

 Le bilan de Monsieur Hollande c’est une France en crise. Une crise économique, une crise morale, une crise de confiance.

 Alors que François Hollande avait souhaité placer son quinquennat sous le signe du redressement, les Français peuvent malheureusement constater que les efforts immenses et historiques qui leur ont été demandés n’ont produit aucun résultat : la croissance est nulle alors qu’elle redémarre dans la zone euro, les déficits publics stagnent, la dette explose et dépasse désormais les 2000 milliards d’euros.

 Plus grave, ces trois premières années du quinquennat ont été marquées par l’explosion du chômage. Alors que le Président de la République avait promis d’inverser  la courbe du chômage, son bilan sur le chômage, qui brise chaque jour des vies et des familles entières, est sans appel : 1000 chômeurs de plus par jour depuis 3 ans sans qu’aucune mesure puissante n’ait été décidée pour faire face à l’urgence humaine et sociale.

 La croissance semble repartir en Europe mais  en l’absence de réformes structurelles, ce sera sans la France.

 Le bilan de François Hollande se résume à une France en crise. Une crise économique, une crise morale, une crise de confiance.

 Ne nous faisons pas d’illusion sur les deux ans à venir, devant faire face à une défiance généralisée, y compris au sein de sa majorité, et davantage préoccupé par ses propres intérêts et ceux de son parti que par l’avenir des Français, le Président de la République n’aura ni la capacité, ni la volonté de réformer notre pays.

 La seule obligation de résultat que s’est jamais fixée François Hollande, depuis le début de son quinquennat, est sa réélection en 2017.