La loi Macron ouvre trop timidement le débat sur le contrat de travail

COMMUNIQUE

Jean-Christophe Fromantin, député UDI, accueille plutôt favorablement les mesures présentées par le Gouvernement ce matin sur les TPE/PME, notamment sur le plafonnement des indemnités prud’homales.

Il regrette toutefois, compte tenu de la situation catastrophique de l’emploi en France et des perspectives de ralentissement de la croissance mondiale,  que le Gouvernement n’aille pas plus loin dans la simplification et la facilitation des embauches.

C’est la raison pour laquelle, par voie d’amendement (ou de sous amendement) dans la loi Macron, le Député entrepreneur des Hauts-de-Seine proposera d’opérer un relèvement plus significatif des seuils sociaux et d’aller vers une refonte du contrat de travail vers un système contractuel unique et progressif.

« Les nouveaux modèles économiques nécessitent une remise à plat du contrat de travail afin d’accompagner le développement des entreprises et de générer de nouvelles créations d’emploi. A l’instar de nombreux pays en Europe, la France doit adapter et moderniser les relations entre les employeurs et les salariés » rappelle le Député des Hauts-de-Seine.