« L’inertie de François Hollande abîme durablement et gravement la France »

Communiqué de Philippe Vigier, 23 juin 2015

« Malgré ce que veut nous faire croire Monsieur Rebsamen,lanouvelle hausse du chômage n’est malheureusement pas une surprise puisque nous sommes face à une majorité qui, transie par ses divisons, ne peut mener aucune réforme d’envergure pour lancer la vraie bataille de l’emploi.

Elle se contente par conséquent d’attendre cyniquement une éventuelle embellie venue de l’extérieur, sans se soucier de l’ampleur des drames humains qui se jouent chaque jour à cause de la hausse massive du chômage.

François Rebsamen ne déclarait-il pas hier que le chômage n’allait baisser « à la fin de l’année » reconnaissant ainsi que trois années au moins auront ont été perdues dans la bataille pour l’emploi ?

Cette attitude de la majorité, qui consiste à s’enfermer dans le rôle d’un commentateur passif de la crise, est proprement inacceptable. Elle ne fait qu’enliser la France dans la crise, comme le souligne aujourd’hui la Cour des comptes  en évoquant des risques de dérapage des dépenses publiques en 2015.

 A cet égard, Le refus de Manuel Valls d’assouplir le contrat de travail, l’insuffisance des mesures prévues par le projet de loi pour la croissance, l’activité et l’égalité des chances économiques ou par le plan en faveur des Petites et Moyennes Entreprises sont autant de preuves que cette majorité n’est pas à la hauteur de la situation et n’est pas en capacité de mener les réformes indispensables au redressement du pays.

 En outre, il est illusoire de penser que l’éventuelle embellie attendue par cette majorité pourra réparer les dégâts humains, sociaux et économiques terribles liés à la montée du chômage pendant trois années consécutives. La confiance en la parole publique, les moteurs de notre économie, notre cohésion sociale, sont en effet extrêmement fragilisés. Mois après mois, l’inertie de François Hollande abîme durablement et gravement la France » déclare Philippe Vigier.