Loi Touraine/Grève des médecins – Communiqué de Philippe Vigier

A la veille du vote de la loi Touraine au Sénat, Philippe Vigier réitère son soutien aux médecins qui s’insurgent contre le tiers payant généralisé.

« Avec ce projet de loi, la ministre de la Santé fait de la généralisation du tiers payant l’étendard de son combat en faveur de l’accès aux soins.

Elle commet ainsi une erreur fondamentale en tentant de formater le rapport singulier, chaque fois unique, entre le médecin et son patient, en généralisant le tiers payant obligatoire. Ce rapport est basé sur la confiance et conduit de nombreux médecins à pratiquer, de manière spontanée, et quotidiennement, le tiers payant pour des patients, en fonction de leur situation personnelle.

En leur imposant la généralisation du tiers payant, on prive les médecins de leur liberté, et on prend le risque de dévaloriser leurs actes, de déresponsabiliser les patients, de bureaucratiser la médecine et de conduire ainsi à une baisse tarifaire inacceptable.

D’autre part, la généralisation du tiers-payant, n’apporte aucune réponse aux niveaux insoutenables atteints par le reste à charge.

Ce reste à charge constitue la véritable problématique en matière d’accès aux soins.

14,9 % des malades renoncent aux soins car ils ne sont pas couverts par une mutuelle. Votre mesure, Madame Touraine, ne changera absolument rien pour eux ! J’ajoute que le renoncement aux soins concerne en premier lieu les soins dentaires ou optiques. Une nouvelle fois, rien n’est prévu par votre projet de loi pour faire évoluer cette situation !  Enfin, 17 % des malades ont renoncé au moins une fois aux soins car les délais d’attente pour voir un médecin étaient trop long et 3 % parce que le cabinet médical était trop éloigné ! Une fois encore, votre projet de loi ne prévoit rien en la matière !

Cette mesure n’aura qu’une conséquence : faire de la carte vitale une carte de paiement, ce qui conduirait à déresponsabiliser les patients au regard du coût de leur santé et à déprécier des actes médicaux devenus virtuellement gratuits ».