Projet de loi de finances 2016 : on achève bien l’environnement ! – Communiqué de Bertrand Pancher

Alors que le Ministre du Budget, Michel Sapin, vient d’annoncer les grandes lignes du projet de Loi de Finances 2016, Bertrand Pancher ne peut faire qu’une amère constatation : le budget de l’écologie et du développement durable est le grand sacrifié. En totale contradiction avec le soi-disant « quinquennat vert » qu’avait annoncé François Hollande lors de son élection, le Gouvernement est en train, lentement mais sûrement, de reléguer  l’environnement en seconde zone.

En effet, le projet de loi de finances 2016, tout comme celui de 2015 et celui de 2014, prévoit à nouveau une baisse des crédits de la mission Ecologie, Développement et Mobilité Durables, qui passe cette année de 6,59 milliards à 6,49 milliards. L’aide au Développement baisse quant à elle de 2,77 milliards à 2,60 milliards.

Quid des discours exaltés du Président, notamment hier encore aux Nations Unis, qui arguait que « sauver la planète n’a pas de prix » et exhortait à faire « la révolution climatique »? Si à l’échelle de son propre pays, François Hollande n’est pas capable de mettre les moyens pour amorcer ce changement et cette transition, comment peut-il attendre des autres qu’ils fassent le moindre effort. Pire encore, où est passé la fameuse exemplarité française que la Ministre de l’Ecologie et le Président  aiment à  mettre en avant ? On est donc en droit de se demander comment la France peut se présenter comme un pays hôte crédible, garant des bonnes négociations de la COP 21.

Quel message d’ailleurs cherche à envoyer le Gouvernement en prenant de telles décisions à deux mois jour pour jour du lancement de la COP 21 à Paris ? Certainement le même qu’il distille, plus ou moins incidemment, depuis le début du quinquennat de François Hollande : mettre l’environnement en avant pour les caméras, oui, en faire une réelle priorité et y mettre les moyens, certainement pas !