Chiffres du chômage octobre 2015 : Réaction de Philippe Vigier

Avec cette nouvelle hausse du chômage, la plus forte depuis 2013, Philippe Vigier, Président du groupe Union des Démocrates et Indépendants, appelle le Président de la République à lancer, sans plus attendre, la vraie bataille de l’emploi, quitte à faire voler en éclat les tabous du Parti Socialiste.

« Sans réforme courageuse menée depuis le début du quinquennat, il était malheureusement évident que la baisse du chômage en trompe l’œil enregistrée le mois dernier n’allait être qu’un répit de courte durée. Les 42 000 chômeurs supplémentaires enregistrés au mois d’octobre sonnent l’échec de la politique du Président de la République en matière économique et sociale.

Face à la multiplication des drames liés à la montée du chômage, nous disons solennellement à François Hollande que la situation est intenable : la multiplication des contrats aidés ne pourra, à elle seule, soutenir la croissance de notre économie et compenser les centaines de milliers d’emplois détruits par les décisions dogmatiques prises par la majorité.

Alors que la France vient de traverser une épreuve terrible, qu’elle a plus que jamais besoin de cohésion nationale, la responsabilité de Président de la République est de tout mettre en œuvre pour relancer l’emploi et de ne pas laisser un nombre toujours important de nos compatriotes sombrer dans la désespérance et dans la colère.

Il est temps que l’emploi devienne enfin la vraie priorité de François Hollande, qui n’a cessé de repousser les réformes courageuses, de peur de faire éclater sa majorité. Il doit enfin comprendre que la cohésion du pays, aujourd’hui gravement menacée, passe avant celle de sa majorité.

Aussi, notre groupe appelle le Président de la République à accélérer le calendrier de la réforme du droit du travail, qui doit permettre de lutter contre le chômage. François Hollande doit également annoncer sans délai des mesures fortes sans lesquelles cette réforme constituerait une occasion manquée dans la lutte contre le chômage : l’assouplissement du contrat de travail et la réforme du temps de travail afin de favoriser l’emploi dans les Très Petites et les Petites et Moyennes Entreprises » déclare Philippe Vigier.