plf 2016

Les erreurs de prévision du Ministre du budget – Communiqué de Jean-Christophe Fromantin

Lors de ma question au Gouvernement du 7 octobre dernier, alors que j’alertais le Ministre des finances sur le manque de sincérité de ses hypothèses budgétaires (cf. PJ), le Secrétaire d’Etat au budget m’a répondu que les éléments de prévisions du PLF 2016 étaient réalistes et « qu’ils avaient toujours atteint leurs objectifs d’économies ».

Or, dans ce même PLF, le Gouvernement reconnait que:

  • les économies réalisées en 2015 seront de 18,6 Mds€ contre 21 Mds€ budgétisés !
  • les économies à réaliser en 2016 seraient de 16 Mds€ contre 14,5 Mds€ budgétisés !

Il y a donc bien eu 2,4 Mds€ d’économies nettes non tenues en 2015. Selon le PLF, cet écart vient du « ralentissement prononcé de l’inflation (qui) a réduit le rendement attendu de plusieurs mesures d’économies » – c’est donc bien une erreur de prévision qui confirme les risques de sur-estimation des variables macroéconomiques en 2016.

Enfin, quand bien même ce manque à gagner serait récupéré, il devra mécaniquement être financé à court terme par une augmentation de la dette et des frais financiers associés. Cela explique probablement la dégradation par Moody’s de la note de la France (de Aa1 à Aa2) le 18 septembre dernier.

« Si on ajoute à cela, que plus de 10 milliards sont comptabilisés en économie alors qu’ils ne sont qu’une estimation d’une perspective de ralentissement du rythme des dépenses, on voit alors combien ce budget 2016 est à la fois fragile et incertain » confirme le Député qui alerte à nouveau sur le caractère non sincère du budget de la France.